Littérature traduite

  • Apeirogon

    Colum Mccann

    • Belfond
    • 27 Août 2020

    Rentrée littéraire 2020Apeirogon, n.m. : figure géométrique au nombre infini de côtés.
    Rami Elhanan est israélien, fils d'un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n'a connu que la dépossession, la prison et les humiliations.
    Tous deux ont perdu une fille. Abir avait dix ans, Smadar, treize ans.
    Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l'envie de sauver des vies.
    Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix.
    Afin de restituer cette tragédie immense, de rendre hommage à l'histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une oeuvre totale à la forme inédite ; une exploration tout à la fois historique, politique, philosophique, religieuse, musicale, cinématographique et géographique d'un conflit infini. Porté par la grâce d'une écriture, flirtant avec la poésie et la non-fiction, un roman protéiforme qui nous engage à comprendre, à échanger et, peut-être, à entrevoir un nouvel avenir.

  • Dans le New York des années 1970, un roman polyphonique aux subtiles résonances contemporaines, une oeuvre vertigineuse.New York, en 1974.Le 7 août 1974, à 7h40, le funambule Philippe Petit s'élance sur une corde tendue entre les deux tours du World Trade Center. La traversée durera plus de deux heures, tous les new-yorkais retiennent leur souffle.Dans les taudis du Bronx, un prêtre irlandais cherche Dieu au milieu des prostituées, des vieux, des pauvres, des miséreux, des laissés pour compte ; dans un luxueux appartement de Park Avenue, la mère d'un soldat disparu au Vietnam croit devenir folle de douleur face à l'inacceptable ; dans les boîtes branchées de Downtown, un couple d'artistes se brûle les ailes au soleil d'une célébrité trop vite acquise ; le long des lignes de métro, un adolescent tague en rêvant de devenir un photographe célèbre ; à l'autre bout du pays, des étudiants en informatique jouent à dominer le monde ; dans une prison new-yorkaise, une prostituée épuisée crie son désespoir ; dans un tribunal de Church Street, un juge respectable se demande si la justice des hommes peut se substituer à la justice divine ; dans une petite maison du Bronx, une femme d'origine étrangère regarde ses enfants et pense à son amour disparu ; dans un appartement de Brooklyn, deux bébés perdent leur mère et en trouvent deux autres...Rencontres fortuites, amitiés improbables, amours impossibles... Destins croisés dans un New York effervescent, tous liés par la grâce, la magie, l'extraordinaire talent d'un romancier au sommet de son art.

  • Le roman qui a révélé Colum McCann, la superbe évocation d´une famille noire-américaine à New York, tout au long du XXe siècle.


    Le roman s´ouvre sur une évocation de Treefrog, un sans-abri exilé dans les tunnels du métro de New York.

    Nous sommes en 1991, c´est l´hiver, il neige, et il fait un froid glacial dans la « caverne » où il a élu domicile. Les tunnels abritent un véritable univers parallèle, souterrain, un monde de désespoir et de violence, peuplé par d´autres déshérités que la pauvreté, la drogue ou des drames personnels ont conduit jusqu´ici. Qui est ce Treefrog ? Comment en est-il arrivé là ?
    À l´histoire de Treefrog, racontée par bribes, s´en superpose une autre, celle de Nathan Walker, un ouvrier tunnelier né au début du siècle.

    En 1916, des ouvriers creusent les tunnels du métro sous l´East River, afin de relier Brooklyn et Manhattan : un travail épuisant et dangereux pour un salaire de misère. Aux avant-postes, un groupe de quatre : l´Irlandais Con O´Leary, l´Italien Rhubarbe Vanucci, Sean Power et Nathan Walker, un jeune Noir de dix-neuf ans venu de sa Géorgie natale. Un jour, un trou d´air apparaît dans le lit du fleuve, et voilà les quatre hommes aspirés vers le haut, traversant le limon, avant de rejaillir à l´air libre sur une gerbe d´eau. Un accident qui coûte la vie à Con O´Leary, quelques jours avant la naissance de sa fille, Eleanor.

    Dix-huit ans plus tard, Eleanor épouse Walker, et ils ont trois enfants : Clarence, Deirdre et Maxine. Si leur amour leur permet de supporter les épreuves de la vie, ils doivent sans cesse subir le mépris et les insultes réservés aux couples mixtes. Puis le drame les frappe plusieurs fois : Eleanor se fait renverser par un chauffard, Clarence est battu à mort par des policiers. Rompu et diminué par la maladie, Walker ne sort plus guère de chez lui, où il vit avec Louisa, la petite amie de Clarence, et son petit-fils Clarence-Nathan. Tandis que Louisa se noie dans l´alcool et la drogue, il s´occupe du petit garçon, à qui il transmet la légende familiale (souvenirs de Georgie et de la spectaculaire traversée du fleuve).

    Clarence-Nathan, doué d´un équilibre prodigieux, trouve plus tard un emploi au sein d´une équipe d´ouvriers d´élite qui construisent les gratte-ciel de Manhattan. Il épouse Dancesca avec laquelle il a une petite fille du nom de Leonora. La famille, enfin stabilisée, semble couler des jours heureux, sous l´oeil de bienveillant de Walker, devenu vieux. Clarence-Nathan accepte de l´y emmener : un accident s´y produit, qui coûte la vie à Walker. Clarence-Nathan ne se le pardonnera pas : aux limites de la folie, perdant son emploi, abandonné par sa femme et sa fille, il vit une véritable descente aux enfers qui le conduit, sous le nom de Treefrog, jusqu´aux tunnels du métro, où il abrite sa honte et ses remords.

    Là, sa rencontre avec Angela, une droguée à qui il raconte son histoire, lui permettra (peut-être) de se libérer du poids de la culpabilité et de revivre.

  • Des forêts de l´Oural aux clubs de l´underground new-yorkais en passant par Leningrad et les hauts lieux de la jet-set internationale, un roman flamboyant porté par une écriture âpre et riche où se dessine une somptueuse histoire d´amour, d´art et d´exil.


    De 1941 à 1993 en Union soviétique, à Londres, Paris, aux États-Unis et un peu partout dans le monde.
    Divisée en quatre livres, la reconstruction audacieuse de plus d´une cinquantaine d´années de la vie du grand danseur. Un tissage parfait de fiction et de réel où se font entendre les voix de proches dans leur intimité comme celles de personnages plus éloignés, artistes et célébrités que Noureev a croisés et n´a cessé d´attirer. Une incroyable narration dont le danseur demeure la force centrifuge.
    Débutant avec la retraite de Russie et le retour du front des soldats mutilés, on découvre comment Rudik, âgé de six ans, ne pense et ne vit que pour la danse, ses relations avec sa mère, une ouvrière, sa soeur et son père, longtemps absent et, un temps, farouchement opposéà ce que son fils danse. Remarqué par une ancienne danseuse du Bolchoï qui lui donne ses premiers cours, le jeune homme de dix-sept ans quitte sa petite ville de Oufa pour le conservatoire de Leningrad où il devient rapidement danseur étoile. Le deuxième livre commence en 1961, après que Noureev demande l´asile politique à l´occasion d´une tournée en France, désertant à jamais l´URSS et son mode de vie. Il sera condamnéà sept années de travaux forcés par contumace et sa famille subira de nombreuses pressions. Dans le troisième livre, des extraits d´un journal imaginaire évoquent ses tournées incessantes, ses nombreuses aventures homosexuelles, ses non moins nombreuses extravagances, son exigence et son acharnement au travail, enfin sa passion de l´art et des antiquités.
    Le récit s´achève sur le voyage de Rudik en URSS, en 1987, rendu possible grâce au laissez-passer accordé par Kroutchev pour quelques quarante-huit heures. Les retrouvailles avec son pays, sa mère mourante et sa soeur sont extrêmement émouvantes.

  • Zoli

    Colum Mccann

    Des plaines de Bohême à la France, en passant par l'Autriche et l'Italie, des années trente à nos jours, une magnifique histoire d'amour, de trahison et d'exil, le portrait tout en nuances d'une femme insaisissable. Porté par l'écriture étincelante de Colum McCann, Zoli nous offre un regard unique sur l'univers des Tziganes, avec pour toile de fond les bouleversements politiques dans l'Europe du XXe siècle. Tchécoslovaquie, 1930.Des années 30 à nos jours, de la République Tchèque à Paris, et un peu partout dans l'Europe de l'Est.La première fois qu'il a entendu Zoli Novotna chanter, la première fois qu'il l'a vue danser, Stephen Swann est tombé fou amoureux d'elle. Pour lui, l'apatride, né à Liverpool de père irlandais et de mère tchèque, cette rencontre a été une évidence : il l'aime, il la veut.Mais Zoli est libre comme le vent. Orpheline de père et de mère, elle a grandi sur les routes auprès de son grand-père Stanislaus, qui a toujours voulu le meilleur pour elle, qui a bravé l'interdit tzigane en lui apprenant à lire et à écrire et qui l'a mariée à quatorze ans à Petr, un vieil homme affectueux et compréhensif. Et surtout, il a transmis à Zoli toutes ses histoires, celles que les Roms se racontent de génération en génération. Alors Zoli chante la vie des siens, leurs joies, leurs drames. Et dans le plus grand secret, Zoli couche ces histoires sur le papier. Zoli est poète.Swann la suit comme son ombre. Il voudrait l'aimer, mais il n'est qu'un gadjo, un étranger. Alors, parce qu'il l'aime et qu'il ne peut l'avoir, Swann va trahir Zoli. Il va lui voler ses histoires pour en faire un livre...

  • Délaissant - momentanément - la fiction, Colum McCann nous livre un petit livre original et fort utile, sorte de guide pour tout aspirant auteur et, plus généralement, pour tout lecteur intéressé par l'écriture. Sans oublier les fans de l'écriture sublime de l'auteur des Saisons de la nuit et de Et que le vaste monde poursuive sa course folle.
    " De l'audace devant la page blanche ! Écris au-delà du désespoir. Chante. Chasse tes visions dans le noir. Partage ta rage. Résiste. Dénonce. De la vigueur, du coeur, de la persévérance ! Donne du poids à l'imaginaire. Commence par douter. Va où personne n'est allé. Compose une langue unique. Sublime l'ordinaire. Pas de panique. Révèle une vérité inconnue. Divertis également. Soulage la soif de sérieux et de joie. On peut te retirer bien des choses - même la vie -, mais pas les récits que tu en fais. Pour toi, jeune auteur, ce mot donc, non dénué d'amour et de respect : écris ! "

  • Transatlantic

    Colum Mccann

    Après l'immense succès de Et que le vaste monde poursuive sa course folle, le retour de McCann avec son roman le plus ambitieux, le plus maîtrisé, le plus abouti. S'appuyant sur une construction impressionnante d'ingéniosité et de maîtrise, l'auteur bâtit un pont sur l'Atlantique, entre l'Amérique et l'Irlande, du XIXe siècle à nos jours. Mêlant Histoire et fiction, une oeuvre éblouissante sur le déracinement, la perte et le dépassement de soi.

    Entre les Etats-Unis et l'Irlande, de 1845 à 2011 1919. Aviateurs vétérans de la Grande Guerre, Jack Alcock et Teddy Brown s'apprêtent à un nouveau défi : de Terre-Neuve jusqu'en Irlande, effectuer le premier vol transatlantique sans escale de l'Histoire.
    Leurs voisines de chambre, Emily Ehrlich, pétulante journaliste, et sa fille Lottie, leur confient une lettre à l'attention de leur famille installée à Cork.


    1845. Esclave affranchi, Frederick Douglass répond à l'invitation de son éditeur pour présenter ses Mémoires et traverse l'Atlantique pour arriver dans une Irlande frappée par la Grande Famine.
    Lily Duggan, une jeune bonne sera marquée à vie par sa rencontre avec cet homme extraordinaire.


    1998. New York-Londres-Belfast-Dublin-Washington-New York : observateur du processus de paix en Irlande du Nord, le Sénateur Mitchell passe sa vie dans les airs. Pour égayer son existence monotone, il se raccroche à certains petits moments de grâce. Comme sa rencontre avec cette femme malicieuse de 96 ans, Lottie.


    1863. Inspirée par Douglass, Lily Duggan est partie et a refait sa vie dans le Missouri. Mais un drame va venir frapper son foyer. De ses six enfants, seule une fille survivra, Emily.


    1929. Dix ans après le vol d'Alcock et Brown, Emily et Lottie, refont la traversée sur les traces des deux héros aviateurs. Brown leur remet la lettre qu'il avait soigneusement conservée.


    2011. Dans une Irlande en pleine crise, Hannah, quadra solitaire, croule sous les dettes. Et si la lettre de sa grand-mère, rédigée un siècle plus tôt, pouvait lui sauver la vie ?

  • Tout le talent, la poésie, l'émotion de Colum McCann déployés dans un court roman et quatre nouvelles reliés par la violence - quotidienne, guerrière, psychologique, politique ou sociale -, mais surtout par ces moments de grâce qui font qu'au bout du compte l'espoir reste.Un vieil homme perd la vie, agressé dans une rue de Manhattan ; un jeune garçon disparaît lors d'une baignade en mer d'Irlande ; une religieuse reconnaît à la télé son tortionnaire ; un jeune homme à cheval vient chercher vengeance sur un chantier ; une jeune femme sergent dans l'US Army passe le réveillon du Nouvel An sur le front afghan.

  • La rivière de l'exil

    Colum Mccann

    Tour à tour réalistes, poétiques, allégoriques, douze superbes nouvelles autour de l´Irlande et de l´exil.


    En Irlande, et un peu partout dans le monde, de nos jours.
    Tour à tour réalistes, poétiques, allégoriques, les douze nouvelles qui composent ce recueil sont reliées par le double sujet de l´Irlande et de l´exil, géographique ou intérieur, volontaire ou subi. Hommes et femmes aux destins singuliers, restés en Irlande ou dispersés aux quatre coins du monde, ont en commun leurs racines, la nostalgie d´un monde perdu, l´attachement à leur terre natale, avec ses paysages, sa culture, sa poésie, ses ballades, son histoire faite de déchirures.
    On rencontre un vieux boxeur qui vole les vêtements dans les laveries pour Juanita, sa femme enfuie ; un fermier qui tente de racheter les morts du conflit armé en Irlande en donnant naissance, sur le mode onirique, à des cygnes... et un Japonais, rescapé d´Hiroshima, qui vit en reclus dans un petit village d´Irlande et tapisse ses murs de multiples couches de papier peint pour s´isoler de la folie du monde. Il y a aussi ces mères irlandaises qui s´obstinent à pêcher, dans une rivière que les poissons ont désertée, leurs fils en exil.

  • D´un petit village irlandais du comté de Mayo aux paysages desséchés du nord du Mexique, des forêts du Wyoming au San Francisco de la beat generation, le premier roman de Colum McCann, une oeuvre foudroyante d´une intensitéà couper le souffle, et la révélation d´un écrivain exceptionnel.


    En Irlande, dans le comté de Mayo, de nos jours.
    Angleterre, États-Unis, Mexique, pendant cinq ans, Conor Lyons a parcouru le monde sur les traces de sa mère Juanita, brusquement disparue alors qu´il n´avait que douze ans.

    Aujourd´hui, Conor a vingt-trois ans. Il est de retour au pays, dans un petit village du comté de Mayo, auprès de son père. Autrefois photographe reporter, Michael Lyons est un homme de soixante-dix ans gangrené par la maladie, asocial et amer, qui passe ses journées à pêcher à la mouche.
    Durant les sept jours que Conor va passer avec Michael, il va tenter de reconstruire le roman familial, l´odyssée de ses parents. Avec, comme autant d´indices, les photos que Michael a prises de Juanita...

  • Trois nouvelles mettant en scène des enfants ou jeunes adolescents face en Irlande, ou comment le conflit et la violence, même indirects, imprègnent leur vie et déchirent les familles.


    En Irlande, de nos jours.
    Ailleurs, en ce pays Une jeune fille de quinze ans doit choisir entre son obéissance à son père, un fervent catholique, et sa reconnaissance envers des soldats britanniques qui ont sauvé sa jument, prisonnière de la rivière après une brusque montée des eaux.
    Bois Un garçon de neuf ans aide sa mère à fabriquer des hampes de bois destinées aux bannières d´un défile Orangiste, à l´insu du père, qui a toujours trouvé révoltant qu´on se réjouisse de la mort des autres, fussent-ils des ennemis.
    Une grève de la faim Depuis la mort de son père, Kevin, treize ans, habite une vieille caravane près de Galway avec sa mère, qui chante dans les pubs pour gagner leur vie. Désoeuvré, il s´identifie à son oncle, un terroriste de l´IRA détenu en Irlande du Nord, qui poursuit une grève de la faim pour obtenir le statut de prisonnier politique.

  • Un projet tout à fait spécial : pour soutenir son association caritative, Narrative 4, Colum McCann a rassemblé autour de lui 80 des plus grands auteurs actuels. De Michael Cunningham à Khaled Hosseini, en passant par Salman Rushdie, Joseph O'Connor, Edna O'Brien ou encore Ian McEwan, tous ont accepté d'écrire un texte inédit répondant à cette question : qu'est-ce qu'être un homme ?

empty